NOTRE HISTOIRE

Le Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives.

Mutualistes est une organisation non gouvernementale de droit sénégalais. Sa création répondait à la nécessité de développer une expertise pour l’accompagnement des mutuelles de santé comme système d’assurance

maladie pour  la protection sociale du monde rural et du secteur de l’économie informelle (Ces deux secteurs représentent 80% de la population).

Le GRAIM capitalise plus de 20 ans d’expérience d’appui au développement lui donnant l’occasion de structurer son projet de société.

NOTRE STRATEGIE GLOBALE

S’appuyant sur les principes de la mutualisation et de la coopération décentralisée, sa stratégie s’articule autour de :

  • La formation à la citoyenneté : le GRAIM fonde d’abord ses interventions sur la formation de citoyens. Ces citoyens doivent être capables de se positionner dans leur contexte à partir de leurs propres analyses, de se prendre en charge et de prendre en charge leurs problèmes.
  • La constitution de collectifs : ces citoyens, personnes autonomes et motivées, peuvent se constituer en collectifs, qui deviennent porteurs de la réflexion collective, qui prennent des initiatives et défendent les intérêts de leurs membres.
  • La promotion de la régulation participative : les collectifs sont des organisations matures qui influencent la régulation et participent pleinement à la définition et à la mise en œuvre de programmes et de politiques publics. Le GRAIM parle alors de gouvernance collective.

NOTRE VISION

Émergence et développement de sociétés d’équité de solidarité et de démocratie qui promeuvent et garantissent l’épanouissement des personnes dans leur environnement.

NOTRE MISSION

Accompagner les personnes et les groupes à l’instauration de sociétés, d’équité de solidarité et de démocratie.

NOTRE STRATÉGIE DE CHANGEMENT

La formation à la citoyenneté : le GRAIM fonde d’abord ses interventions sur la formation de citoyens.  Ces citoyens doivent être capables de se positionner dans leur contexte à partir de leurs propres analyses, de se prendre en charge et de prendre en charge leurs problèmes.

La constitution de collectifs : ces citoyens, personnes autonomes et motivées,  peuvent se constituer en collectifs, qui deviennent porteurs de la réflexion collective, qui prennent des initiatives et défendent les intérêts de leurs membres.

La promotion de la régulation participative : les collectifs sont des organisations matures qui influencent la régulation et participent pleinement à la définition et à la mise en œuvre de programmes et de politiques publics. Le GRAIM parle alors de gouvernance collective.

NOS SECTEURS D’ENJEUX

Les principaux domaines d’activités (protection sociale, environnement et gestion durable des ressources, développement des institutions et organisations, le développement de l’économie réductrice des inégalités, la formation professionnelle, la gouvernance) constituent des portes d’entrée (secteurs ou domaines d’enjeux) qui permettent d’agir efficacement sur les trois objectifs de formation à la citoyenneté, de développement de collectifs et de promotion de la régulation inclusive. Les activités d’éducation, d’information, de communication sociale, de concertation, de médiation, d’appui-conseil et de formation se font à plusieurs échelles, afin d’encourager un changement positif pour la personne, pour l’organisation (le collectif) et pour la société.